Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...

Assou Ekotto et ses paradoxes dans l’univers du football.

Assou Ekotto et ses paradoxes dans l’univers du football.

À 34 ans, il évolue à Saint-Etienne, un club qui a disputé les 8ème de finale de l’Europa League et qui prétend toujours occuper une place sur le podium du Championnat de France. Le footballeur camerounais, qui pourrait bientôt marquer la fin de sa carrière, est déterminé à s’éloigner du monde du foot. Lorsque le magazine l’Équipe l’interroge sur la vie après la retraite qu’il envisage, il rétorque :

“Rester dans le foot ? Non. Je suis trop honnête pour ça. Et puis, les mentalités évoluent et je ne veux pas y adhérer. Tenez, par exemple, je ne conçois pas les crêtes sur la tête. Cristiano Ronaldo se fait un trait sur le coin de la tête et, le lendemain, tout le monde l’imite. Mes coupes de cheveux ne répondent pas à un effet de mode. C’est ça, le truc. L’afro, c’est une coiffure culte. Pareil pour les dreadlocks.”

La liberté du choix

Depuis qu’il a débuté sa carrière de footballeur professionnel au RC Lens, en 2004, Benoît Assou Ekotto s’est toujours distingué en portant les chaussures qui lui plaisaient. Il a d’abord joué avec des Adidas Predator Mania qu’il a alternées avec des Nike Air Zoom Total 90III.

Durant les 7 années où il a joué avec Tottenham, en League anglaise (2006-2015), il a porté différentes marques de chaussures, à commencer par les Puma V1.06 noir/blanc/rouge. En 2009, quand il rejoint la sélection du Cameroun, il porte des Puma V1.08. Le fait que Puma soit le sponsor officiel de l’équipe nationale lui convient donc très bien.

Entre 2011 et 2013, Benoît alterne les Adidas adiPower Predator et les F50 adizero MiCoach. Il les portera même tour à tour durant un même match. Au cours de la saison suivante, c’est la marque Under Armour qui a les faveurs du défenseur de Tottenham et notamment la ClutchFit Blur Carbon III.

Dans le monde du football professionnel, Benoît Assou-Ekotto est un cas à part. L’international camerounais qui a joué en Premier League, à la Coupe du monde, et qui évolue actuellement en première division française, est très particulier lorsqu’il s’agit des paires de crampons qu’il enfile sur le terrain.

Des chaussures achetées sur internet

Nike, Adidas, le Coq Sportif… Benoît Assou-Ekotto, le défenseur de l’AS Saint-Etienne, porte les chaussures qu’il veut, quand il veut. Celles qu’il chausse actuellement lui ont coûté moins de 30 euros. C’est en effet la somme qu’il a payée en participant à des enchères qu’il a remportées sur eBay.

 

 

 

 

aire france

A propos de l'Auteur

journaliste sportif

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative

NOS PARTENAIRES