Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...

La décadence des Clubs Camerounais en compétitions Africaines

La décadence des Clubs Camerounais en compétitions Africaines

La décadence des clubs Camerounais en compétitions  Africaines

Apres l’échec cuisant des unionistes face aux Zamālek du Caire, ainsi que l’élimination d’Ums de Loum face aux Marocains de FUS, à cela la stupeur des joueurs de Cotonsport de Garoua hier face au Stade Malien à la  suite de la balle d’ égalisation qu’a malheureusement manqué le ballon d’or du football Camerounais Joseph Yanki.

Il fut un temps que le paradoxe entre les performances des clubs Camerounais et la sélection des lions étaient réelles, aujourd’hui le rapprochement des performances médiocres de part et d’autres, nous intérroge une fois de plus sur les difficultés auxquels font face les footballeurs Camerounais.

Malgré un léger engouement des spectateurs dans des villes comme Douala et Garoua etcccc qui se donnent un mal considérable à assister au spectacle offert par nos joueurs dans des conditions qui laissent  a désirer..

Les infrastructures  

L’épineux problème des infrastructures semblent être le nœud gordien de l’échec permanent de nos club. Actuellement sur l’étendu du territoire national le seul stade qui semble être considéré comme un terrain aux normes est celui de Garoua , une incongruité dans un pays qui a vu naitre et passé tellement de gloire du football de Mbappe leppe, Roger Milla à Samuel Eto’o

La formation

Le déficit de formation de nos joueurs et ainsi que de nos formateurs s’ajoute a cette situation, car en effet la majorité des joueurs participant aux championnats d’élites n’ont malheureusement pas acquis les fondamentaux de ce sport roi, et c’est état de fait est criard chaque weekend sur nos pelouses

Le Football jeune qui vivote par des tournois organisés ci et là qui ne profite pas directement ni aux clubs, ni aux propres footballeurs car l’inexistence d’un éventuel challenge en terme de championnat dans les différentes catégories de Jeune.

Les faibles  revenu des clubs qui empêchent les dirigeants de pouvoir conserver les meilleurs d’entre eux sur la durée.

Le  football au Cameroun nécessite une réforme absolu qui ne se fera aucunement par a coup, sans aucun doute avec une volonté du politique , le temps, et la compétence, sont les mots clefs d’un espoir pour retrouver l’élite du Football Africain en Club.

Paul Matip

 

aire france

A propos de l'Auteur

journaliste sportif

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative

NOS PARTENAIRES