Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...
pub don
pub don

DES CHAMPIONS OLYMPIQUES RÉCLAMENT EUX AUSSI DES MAISONS

DES CHAMPIONS OLYMPIQUES RÉCLAMENT EUX AUSSI DES MAISONS

Le respect d’une promesse faite trente ans plus tard relativement au parcours fabuleux des Lions Indomptables au Mondiale italien de 1990, réveille quelques revendications inappropriées. Ou comment le prétexte d’une autre victoire certes retentissante, autorise un inutile chantage.

L’octroi enfin décidé des maisons promises aux Lions Indomptables de l’équipée italienne de 1990, est bel et bien l’aboutissement d’une démarche entreprise le 15 juin dernier par le Collectif des anciens lions indomptables présidé par Ebwelle Ndingue Berlin. Ce n’est donc pas une mesure de commisération qu’aurait suscité la mort postérieure dans des circonstances d’indigence avérée de l’ex capitaine de la mythique équipe, Stephan Tataw.

Surfant donc sur cette réparation tardive, quelques lions espoirs qui s’étaient illustrés de fort belle manière aux jeux olympiques de Sydney 2000 en remportant la médaille d’or du football, ont décidé eux aussi de saisir le chef de l’État pour disent-ils, « une récompense à la hauteur de leur performance d’il y a 20 ans ». Ces champions qui avaient bénéficié d’importantes primes qui leur étaient dues, estiment aujourd’hui après coup, mériter eux aussi une dotation en maison comme celle dédiée à leurs 22 aînés parce que pince sans rire, ils ont remporté « le plus grand succès de l’histoire du football camerounais ». La prétention est de Serge Branco, l’un des mousquetaires de cette glorieuse épopée de Sydney qui du reste, exhorte leur capitaine de l’époque Geremi Sorel Njitap à porter la revendication auprès du Chef de l’État.

Il faut dire qu’il y a tout de même beaucoup de culot dans cette revendication dont l’arrière-pensée idiotement, tend à faire du football, la mesure exclusive des valeurs au Cameroun. Les succès c’est vrai rehaussent l’image du pays mais malheureusement, il n’y en a pas qu’en ce domaine. Des prouesses autrement importantes pour le pays, sont glanées au fil du temps sans tambour ni trompette par de nombreux autres plénipotentiaires anonymes qui n’exigent pas bruyamment pour eux, des récompenses ciblées comme si c’était l’incontournable contrepartie de leur engagement. Et puis qu’on le sache, rien en ce sens ne leur avait été promis pour qu’on en vienne à en faire une dette exigible.

Si ce n’est vouloir faire de la gloire un élément permanent de chantage à l’État, il y a en y succombent, un risque incontrôlable de voir fleurir en tout temps et pour toute victoire assez significative, de telles hardiesses fondées sur le dérisoire, le néant. A bien y regarder cependant, ne serait-ce pas après tout un mal-être pour la suite des choses dans leur vie en général, qui pousse à formuler pareille exigence? Sérieusement, nos sportifs dans leur immense majorité ont un problème de ré-orientation de leur vie après leur période de gloire. Ce qui relève des plans de carrière de tout un chacun et non de l’État envisagé comme le recours permanent. Sûrement, ce sont les vices de l’ennui, du désoeuvrement et du subit anonymat qui non seulement pèsent mais en plus, leur fait péter les plombs.

Banner covid 19 -Minculture-gov-fr

A propos de l'Auteur

Journaliste ,Chroniqueur sportif & Rédacteur en Chef çameditsport.com

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative