Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...
pub don
pub don

LE SURSAUT DES DÉSESPÉRÉS

LE SURSAUT DES DÉSESPÉRÉS
Ils n'amassent plus les sympathies comme avant, traînent dans leur sillage, toute la commisération qu'on peut avoir à l'endroit des damnés qui s'efforcent de redonner du lustre à un nom naguère illustre et redouté. Et pourtant, ils sont toujours là, les Lions Indomptables ou ce qu'il en reste.
 
De les voir honorer avec une certaine constance les rendez-vous majeurs du football, relève du miracle. Mal lotis et mal fichus à tous les égards, ils parviennent à tenir la route et malgré nos quolibets, à se débrouiller d'une manière ou une d'autre pour paraître même sans plus être glorieux. Mais au fait, de quoi tient cet étonnant miracle camerounais là où toutes les justes imprécations et autres souhaits de salvatrices mésaventures ont perdu de leur pertinence?
 
Sans doute comme le pensent des optimistes impénitents (et ils sont nombreux), de la baraka. Ou si on veut, d'une indécrottable culture de la gagne chevillée au mental des sélections faites et chaque fois renouvelée sans grand effort par le seul lien de l’appartenance et de l'appel dans les rangs. Pour avoir maintes fois flirté avec la gloire tout en tutoyant le désordre organisationnel, il s'est consolidé dans les habitudes, qu'une certaine impréparation nous réussissait, qu'elle nous allait bien et restait même l'indispensable ingrédient à intégrer pour booster le moral de nos compétiteurs.
 
Ceux qui ont en charge de conduire nos politiques sportives, usent et abusent de cette hérésie par leur incroyable conviction en l'existence ici au pays, d'un filon inépuisable de talents. D'ailleurs, n'entend-on pas à tout vent proclamer qu'impossible n'est pas camerounais?
 
S'il l'a été à une époque donnée, il faut croire que même les dieux qui assuraient dans une certaine mesure la vérité de cette assertion, commencent eux aussi à se fatiguer de ne pas nous voir faire le moindre effort pour accompagner ces coups de pouce salvateurs du destin.
 
Reste alors une autre explication: celle aussi bête que simple de la compréhension tout court. Compréhension certes inacceptable mais compréhension quand même, de l'indigence mentale de nos dirigeants, de leur incurie au plus haut niveau et de la petitesse de leurs ambitions ramenées malheureusement pour notre pays, à la satisfaction de leurs intérêts personnels.
 

Compréhension donc de ce qu'après tout, il faut partout où l'honneur et la grandeur du pays se jouent, passer outre ces manquements et donner le meilleur de soi-même pour au moins rattraper ne serait-ce qu'une once de considération. C'est à l'aune de cette analyse là, qu'on pourrait très sincèrement, élucider l'instinct de transcendance qui habite nos athlètes. Et tant mieux, c'est à leur honneur.

 

Celestion Biaké Difana

Banner covid 19 -Minculture-gov-fr

A propos de l'Auteur

journaliste sportif

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative