Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...
pub don
pub don

La légende LeBron James en dix dates

La légende LeBron James en dix dates

29 octobre 2003 : Le premier match en NBA.

Premier choix de la draft en 2003 à l'âge de 18 ans, il est choisi par Cleveland pour relancer une franchise moribonde. A peine arrivé, LeBron James est une superstar en NBA. Considéré comme le meilleur lycéen de tous les temps, déjà sous contrat avec Nike (90 millions de dollars sur 7 ans), il se doit d'assumer une énorme pression à peine sa carrière débutée. Pour ce premier match NBA, Cleveland rencontre Sacramento. Si les Kings l'emportent facilement (106-92), l'histoire retiendra la première ligne de statistiques du génie : 25 points, 9 passes, 6 rebonds et 4 interceptions. Dès son premier match, LeBron montre qu'il ne compte pas faire de la figuration au sein de la NBA. Il sera élu rookie de l'année à la fin de cette première saison.

– 14 juin 2007 : La première défaite en Finales NBA face à San Antonio.

C'est la première fois que Cleveland et LeBron James accèdent aux Finales NBA. Malgré une saison régulière où il aura moins brillé qu'auparavant, "The Chosen One" parvient à emmener son équipe le plus loin en playoffs. Après avoir vaincu Washington, New Jersey et Detroit lors des tours précédents, il se retrouve face aux Spurs de San Antonio en finale. Malheureusement pour lui et les fans des Cavs, cette série tourne à la correction. Cleveland est sweppé (défaite 4-0) et LeBron passe à côté de ses finales, peut-être à cause de la pression. Une défaite salvatrice qui fait émerger des doutes concernant l'effectif de Cleveland et la possibilité pour LeBron de gagner un titre avec cette équipe.

– 13 mai 2010 : Dernier match avec Cleveland.

Après une très bonne saison régulière, LeBron James est à nouveau élu MVP. On le retrouve une nouvelle fois en playoff, mais cette fois-ci, ils ont une saveur particulière. En effet, il est dans sa dernière année de contrat avec Cleveland et une nouvelle défaite précipiterait son départ. Un scénario cauchemar pour la franchise de l'Ohio qui est hantée à l'idée de voir son génie partir. Les Cavaliers se retrouvent donc en demi-finale de conférence face à Boston, l'ennemi juré des Cavs. La série se joue lors du match 6, Boston mène alors 3-2 et peut valider sa qualification à domicile au TD Garden. Malgré une très bonne performance (29 points, 19 rebonds, 10 passes), LeBron et les Cavs ne parviennent pas à l'emporter. Boston file vers la finale de conférence Est, LeBron lui quitte le terrain et retire un maillot des Cavs qu'il ne revêtira pas l'année d'après.

– 9 juillet 2010 : "The Decision".

Le pire moment de sa carrière. LeBron James annonce son départ de Cleveland pour le Heat de Miami en prime time à la télévision. Une mise en scène ratée qui traduit un certain aveu d'impuissance du génie. "Je n'ai jamais voulu quitter Cleveland. Mon cœur sera toujours là-bas. Dans un monde parfait, j'aurais adoré rester. Mais j'ai l'impression qu'il est temps pour moi de partir" déclare-t-il devant des millions de téléspectateurs. Direction Miami donc, en compagnie de Chris Bosh et Dwyane Wade. Un "Big Three" formé de toutes pièces qui attire de nombreuses critiques. A Cleveland, "LBJ" devient un traître, des maillots de lui sont brûlés et son image publique à travers le pays en prend un sacré coup.

– 12 juin 2011 : Deuxième défaite en Finales NBA contre Dallas.

Détesté dans tout le pays par les fans de basket, le Heat parvient à accéder aux finales NBA assez facilement. Les "Tres Amigos" emmenés par LeBron James écrasent tout sur leur passage lors des tours précédents, dont les fameux Celtics de Boston. En finale, c'est Dallas qui se présente face à Miami. Une surprise pour les spécialistes de la NBA. Mais grâce à un Dirk Nowitzky en plein forme, les Mavs ont éliminé leurs adversaires les uns après les autres. C'est donc la deuxième finale pour LeBron qui doit faire oublier son 4-0 face aux Spurs quatre ans plus tôt. Après un bon premier match, King James disparaît peu à peu des matchs durant ces finales. Il ne prend pas ses responsabilités et laisse le Heat se faire submerger par l'adresse insolente des Mavericks. Résultat, deuxième défaite en deux participations aux Finales NBA pour LeBron James.

– 21 juin 2012 : Le premier sacre de "LBJ".

Année de la rédemption pour "The Chosen One". Le fait de gagner son troisième titre de MVP ne le satisfait nullement, l'objectif est le titre et rien d'autre. Le Big Three et Miami sont en mission. Après avoir terminé premier de la saison régulière, c'est New-York qui fait les frais de LeBron et ses acolytes au premier tour. Au second, Indiana est un adversaire plus compliqué mais le duo James-Wade emmène Miami en finales de Conférence face à Boston. Plus fort que jamais, LeBron James gagne la série à lui tout seul et fonce vers son premier titre NBA. Dernier obstacle, Oklahoma City et son duo Kevin Durant-Russel Westbrook. Après un premier match difficile, le King prend les choses en main. Il score, fait jouer ses coéquipiers, prend des rebonds, il est partout sur le terrain. Grâce à lui, Miami remporte le titre NBA et LeBron peut enfin jubiler d'avoir atteint le Graal tant attendu.

– 3 mars 2014 : Son record en carrière.

Ce n'est peut-être pas le jour le plus marquant de sa carrière, mais ce 3 mars 2014 mérite de rester dans les mémoires. Surfant sur sa dynamique de deux titres obtenus en deux ans (2012 et 2013), LeBron réalise une très bonne saison régulière 2013-2014. Pour entrer dans la légende, il lui manquait une performance de très haut standing. Voilà qui est fait. Ce match à 60 points, que Kobe Bryant ou Michael Jordan ont tellement réussi, LeBron James lui aussi l'a fait. Face aux Bobcats de Charlotte, l'ailier décide de dominer de la tête et des épaules la rencontre. Il inscrit 61 points à 22/33 au shoot et 8/10 à 3 points. Avec cette performance, King James entre un peu plus dans l'histoire de la NBA.

– 11 juillet 2014 : Le retour tant attendu à Cleveland.

Après quatre finales NBA et deux titres NBA remportés, LeBron James décide de revenir à la maison, à Cleveland. Il a retenu la leçon de son départ pour Miami et cette fois-ci, le plan communication est parfait. A l'opposé de "The Decision", il choisit de donnée l'exclusivité à Sport Illustrated qui titre "I'm coming home". A travers une lettre publiée dans le magazine, il annonce qu'il revient chez les Cavaliers. Le génie se lance un défi immense, emmener ce jeune groupe, formé entre autres de Kevin Love et Kyrie Irving, et sa franchise de cœur, vers les sommets de la NBA. Une décision accueillie à bras ouverts par les fans des Cavs qui sont prêts à pardonner à leur idole ses écarts passés.

– 17 juin 2015 : Défaite en Finales NBA face à Golden State.

Première année de retour à Cleveland, premières Finales NBA. Privé de Kévin Love et Kyrie Irving blessés, le King se démène corps et âme pour tenter d'arracher la victoire. Avec 35,8 points, 13,3 rebonds et 8,8 passes décisives de moyenne sur la série, il affiche des statistiques historiques mais ne peut empêcher Golden State de remporter son premier titre depuis 1975. Une nouvelle fois, il a entrevu le Graal mais celui-ci se refuse à lui. Toujours est-il que pour une première année après son retour, la performance est énorme. LeBron James a permis aux fans des Cavs et à toute une ville de rêver à nouveau de titre. Ainsi, le rendez-vous est pris, la saison suivante sera celle de la consécration.

– 19 juin 2016 : Le jour de la consécration pour LeBron James.

Voilà 52 ans que Cleveland attendait ça, un titre dans les sports majeurs américains. Qui d'autre que l'enfant chéri LeBron James pouvait mettre fin à cette malédiction ? Après les finales perdues de 2003 et 2015, "LBJ" se retrouve de nouveau face à Golden State et Stephen Curry en Finales NBA. Après une saison tumultueuse qui a vu notamment le coach des Cavs David Blatt se faire remplacer par Tyron Lue, LeBron n'a jamais dévié de son objectif initial. Même mené 3-1 durant ces finales par la meilleure équipe de la saison régulière de tous les temps, il n'a jamais abandonné. Trois victoires à la suite plus tard, dont un match 7 d'anthologie dans lequel il inscrit un triple-double, Cleveland remporte le titre NBA 4 victoire à 3 face aux Warriors. LeBron James peut jubiler, il a accompli sa promesse et donné à cette ville le titre qu'elle attendait tant. De son côté, le King est désormais une légende incontestée de la NBA, et c'est bien mérité.

Banner covid 19 -Minculture-gov-fr

A propos de l'Auteur

journaliste sportif

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative