Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...
pub don
pub don

PATRICK SUFFO À COEUR OUVERT

PATRICK SUFFO À COEUR OUVERT

Patrick Suffo a été l’invité du vestiaire ce vendredi soir sur SFR sport. Il a révélé de nombreuses anecdotes qu’il a vécu tout au long de sa carrière,la première d’entres elles a été la tentative de déstabilisation du Cameroun au Mali lors de la Can remporté face au Sénégal, ou en permanence les organisateurs les confrontaient à des scénarios grotesques pour les empêcher de rester concentrer dans la compétition.

Le détour est fait tout naturellement avec son passage au Barça lors de l’épopée de Bobby Robson ou il reconnait que le jeu était moins robotisé par rapport à l’époque actuelle, son passage à cette période avec le Barça lui a permis de côtoyer des joueurs  de l’équipe, tel que Stoichkov,josé marie Bakéro, Ronaldo et bien évidemment Delapéña.

Il avoue avoir un souvenir de Ronaldo «incroyable» car selon lui, il n’a jamais vu un tel potentiel nulle part ailleurs, l’ex star brésilienne était tellement doué, qu’il venait à l’entrainement juste pour faire acte de présence sans jamais être tout le temps à fond lors des séances a déclaré Suffo.

La rencontre avec Puyol s’est faite en équipe réserve, l’ex catalan était à des années lumières potentiellement de ce qu’il a démontré tout au long de sa carrière mais disposait d’une envie et determination inébranlable qui tirait toute l’équipe de temps à autre vers le haut.

l’un des plus beaux souvenir de sa carrière fut la victoire de la Can au Mali avec le Cameroun. faire partie de la sélection a été l’apothéose, et le moment mémorable de sa carrière a simplement été l’intégration de la sélection nationale lui qui avait à peine 17ans..

Le Cas Samuel Eto’o ne pouvait échapper à cette actualité, il avoue que la star Camerounaise l’a emmené involontairement à changer de côté en attaque au sein de la sélection, tellement ses atouts faisaient l’unanimité, et il a su rester admiratif de son mental solide et d’une personnalité incroyable de celui qui est devenu le footballeur le plus titré du continent Africain.

Néanmoins il reste encore amer de l’équipe dirigeante du Cameroun et de l’environnement autour,car lors de la coupe du monde au Japon, la délégation Camerounaise était encore à Paris pour des démêlés de primes 10 jours avant le début du tournoi ce qui selon lui, leur a valu une participation ridicule.

 

Banner covid 19 -Minculture-gov-fr

A propos de l'Auteur

journaliste sportif

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative