Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...
pub don
pub don

SECOUSSE DANS LA TANIÈRE DES LIONNES DE VOLLEYBALL POUR LES PRIMES

SECOUSSE DANS LA TANIÈRE DES LIONNES DE VOLLEYBALL POUR LES PRIMES

Les lionnes indomptables du Cameroun de volleyball récentes championne d’Afrique, vivent actuellement un énième coup de frustration que seul le Cameroun sait en produire. Une véritable secousse dans la tanière pour le sempiternel problème de primes.

Récemment consacrées reine du contient au Caire, elles ont vécu à leur retour une tournée triomphale liée a des récupérations politique habituelle de la part des autorités Camerounaise et notamment Kombi Mouelle (ministres des sport).

Ce dernier s’est exprimé récemment sur le fiasco des lions de football, mais sans toutefois dire un mot sur ces braves lionnes, qui ont participé à la compétition abandonnées à leur triste sort.

N’eût été l’implication de Serge Abouem, un président dévoué à la cause de la fécavolley, leur séjour sur place serait passé du calvaire à l’enfer.

Selon des sources proche du dossier et de  la tanière des lionnes, les doubles vainqueur de la coupe d’Afrique sont en attente de prime pour cette compétition et un reliquat lié à celle de 2017.

Elles réclament aux autorités la somme de 40 millions de Fcfa chacune.

Cependant elles se sont vu proposer la somme de 10 millions par personne.

une situation qui a provoqué un émoi et la consternation du groupe qui ne sent pas respecté par l’administration Camerounaise en charge de la gestion de leurs primes.

Ces braves lionnes étaient pourtant aller compétir à la limite de l’abandon par l’administration Camerounaise, car le ministère des sports au Cameroun est en réalité celui du football, et seul les exploits comme ceux là, mettent l’administration dos au mur.

 

aire france

A propos de l'Auteur

journaliste sportif

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative