Bienvenue sur la référence Panafricaine du sport...
pub don
pub don

SUSPENSION DE LA LIGUE (LFPC)

SUSPENSION DE LA LIGUE (LFPC)

LA FECAFOOT DÉSAVOUÉE ET LE PRÉSIDENT DE LA LIGUE RÉHABILITÉ

Le football camerounais est-il condamné à subir les affres de ses guerres intestines, de ces incessantes foires d’empoigne qui finissent par déboucher sur d’intempestifs procès au tribunal arbitral du sport de Lausanne, sans véritablement faire avancer la cause réelle de ce sport qui reste le jeu, son amélioration et ses performances? La décision d’hier 14 septembre 2020 (lire la décision ci-dessous) donnant raison au Général-Président de la ligue de football professionnel Pierre Semengue contre la fédération camerounaise de football (Fécafoot) reste une autre malheureuse illustration de cette tendance procédurière contre productive.

Rappelons-nous c’était le 03 septembre 2019 que le comité exécutif de la Fécafoot, décidait de la suspension de ce général, accroché à la présidence de la ligue de football professionnel pour violations graves et réitérées de ses obligations. Pour cette décision à controverse qui avait soulevé des remous mais aussi des satisfactions de coulisses, le Général-Président stoïquement et sous la risée de pas mal d’observateurs de la scène sportive nationale, formulait sa procédure en contestation de cette décision auprès du TAS. C’est ainsi que le 18 février 2019, il faisait une demande d’appel, laquelle demande sera confirmée par dame Delphine Deschenaux-Rochat, conseillère auprès dudit TAS et qui du reste, informait les parties qu’elle accuse réception de la déclaration d’appel déposée le 19 février par la ligue professionnelle (appelant) contre la Fécafoot (intimée) à l’encontre de la décision prise.

Sans doute inattendue pour ses tombeurs, cette action lançait un tournant dans l’affaire. Aujourd’hui, la ténacité du vieux général a payé et bonjour le casse-tête pour la suite du championnat professionnel déjà si mal barré en lui-même dans ses approximations et piloté par un improbable Comité technique de Transitoire monté en remplacement de la ligue et trop tâtillon dans ses décisions.

Avec des questions que fait surgir maintenant en surface cette décision et tenant de la validité de tout ce qui a été fait pendant cette période de suspension, il faudrait bien un beau jour sortir de ces impasses judiciaires et des batailles de chiffonniers qui tendent à faire du football camerounais, une discipline quasi ingérable.

Banner covid 19 -Minculture-gov-fr

A propos de l'Auteur

Journaliste ,Chroniqueur sportif & Rédacteur en Chef çameditsport.com

Articles Similaires

Laisser un commenatire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pub ktocreative
pub ktocreative